<"#top">
 

Ecole Militaire de Strasbourg/Page39

En 1984, l'École atteint son rythme de croisière actuel, ses structures sont établies, le nouveau concours est mis en place, sa vocation de classe préparatoire semble s'affirmer à court terme. Ce rythme de progression de l'enseignement à STRASBOURG, qui fait la fierté de tous, et qui a permis d'assurer le niveau de culture générale de 60% des Officiers de notre Armée sera désormais stoppé. En effet, l'année 1985 verra la dissolution de l'ÉCOLE MILITAIRE DE STRASBOURG. Dans un monde en pleine évolution et soucieux de réformes, la scolarité des Officiers "I.A." est changée. La filière d'accès à l'Épaulette dite "semi-directe" est maintenue mais modifiée. Le cycle préparatoire aux Écoles d'Officiers est supprimé, la durée de la scolarité s'allonge d'une année à COETQUIDAN.

En février 1984, en apprenant la nouvelle de la suppression du Peloton Préparatoire à l'E.M.I.A., la population strasbourgeoise, les cadres et tous les personnels de l'École ainsi que tous les anciens de l'E.M.S. ont été bouleversés.

"Au moment de tourner l'ultime page d'un beau livre, je voudrais dire la fierté qu'éprouve le corps des professeurs d'avoir eu le privilège de servir à l'École Militaire de STRASBOURG."

C'est en ces termes que Monsieur KRETZ, doyen des professeurs de Lettres de l'École, exprimait ses sentiments.

C'en était fait, la décision était prise, le Général DECOMPS, en l'apprenant, concluait en ces termes:

"... La mort dans l'âme je dis toute ma fidélité aux anciens de l'École. Je salue pieusement le Drapeau qui nous a été confié en espérant le retrouver à sa place, dans notre salle d'honneur, au milieu de nos souvenirs chèrement regroupés qui affirmeront ainsi l'ensemble la pérennité de notre belle mais combien trop courte existence..."/

page précédente - page suivante